Membres du Bureau

La Présidente

Laureen, 27 ans, mariée, conductrice super-lourd

Je suis rentrée à l’association en 2015. J’ai fait la connaissance d’Ophélie, la fondatrice, alors qu’on habitait le même village, de fil en aiguille, une relation d’amitié s’est créée ! 

Concernant mon parcours équestre, ça fait 17 ans que je monte à cheval. J’ai commencé dans un centre équestre d’équitation classique, j’ai fait de la compétition à niveau club en CSO. C’est dans ce centre équestre que j’ai acheté mon premier cheval, Ildaho, aujourd’hui jeune retraité, et avec qui j’ai fait de la compétition CSO et Hunter, jusqu’aux championnats de France. Pour raison d’études, j’ai changé d’écurie pour mettre mon cheval en pension pré, j’ai atterri dans une écurie Western, j’ai donc changé de discipline pour me mettre à l’équitation d’extérieur, au trail, et au tri de bétail. C’est dans cette écurie que j’ai acheté mon deuxième cheval, la relève d’Ildaho qui s’appelle Frozen ! 

Maintenant je monte très peu à cheval à cause de mon travail de routière, je fais essentiellement de la ballade, et à l’occasion je me met en selle pour des démonstrations pour l’association !

Mon engagement au sein de l’association, jusqu’à ma prise de poste en tant que présidente, s’est fait tout naturellement, le projet est chouette, l’équipe est dynamique, les soutiens sont nombreux, et la cause est noble !

J’espère que l’aventure perdurera le plus longtemps possible !

Le Secrétaire

Agé de soixante-quatorze ans, j’ai soixante-dix ans de pratique équestre. Après une première enfance de pratique de loisir familial, j’ai eu une période de pratique principale en concours complet puis de dressage. Après un arrêt de dix ans de compétition pour me consacrer à la carrière équestre de mon fils Julien, puis pendant douze ans mon fidèle Elixir de Bonheur m’a accompagné notamment en équipe de France Vétérans de Saut d’Obstacles où nous avons cumulé des places d’honneur sur de multiples terrains d’Europe, ce qui ne nous a pas empêchés de participer à des concours de Dressage, d’Endurance, de TREC et de quelques rallyes de tourisme équestre.

En 2004, Elixir m’a accompagné lors de ma subite déficience visuelle afin de me construire un système de représentation spécifique de l’environnement de ma pratique équestre tant de loisirs que de compétition : en février 2005, nous devenons Vice-Champions de France de CSO à Bordeaux, suivi de deux titres de Champions de France de Dressage novices. La participation au nouveau Circuit National Paraéquestre de CSO pendant lequel Quartz de Vigneul a remplacé Elixir, euthanasié cancéreux, avec lequel nous avons cumulé victoires et places d’honneur notamment en concours valide. Nous avons terminé conjointement notre carrière de compétiteur par un titre de Vice-Champion de France de ParaDressage Club.

Parallèlement à cette activité de cavalier, dès l’âge de vingt ans, je fus élu au Conseil d’administration du Club Hippique de Versailles puis j’ai toujours occupé des postes de responsabilité dans les différents Clubs équestres que j’ai fréquentés, mais aussi dans différents Comités Départementaux et Régionaux du monde de l’équitation et celui du Handisport et du Sport Adapté. Plus précisément, j’ai été élu représentant des cavaliers handisport du le circuit paraéquestre de CSO, et actuellement, Conseiller Technique Régional Equitation Handisport Francilien et Membre de la Commission Nationale Equitation de la Fédération Sport Adapté.

Quand Ophélie de Favitski, co-équipière du circuit national paraéquestre de CSO a créé une association ouverte à tout état de cavaliers et à toute discipline équestre, j’ai soutenu puis intégré sa gouvernance dans le but d’y apporter mon expérience autant de cavalier que de gestionnaire.

La Trésorière

Je suis Annabelle DANIEL (21 ans), et après un BTS en comptabilité et gestion et une dizaine d’années d’équitation, j’ai fait mon service civique auprès de l’association où j’ai donc pu rencontrer tout l’univers du handicap dans l’équitation en faisant la rencontre d’Ophélie et donc comprendre que rien n’était impossible. J’ai décidé de complètement changer de fusil d’épaule après cette expérience et de me réorienter dans un métier autour du cheval et suis donc en formation Comportementaliste équin et en parallèle depuis peu, massage et phytothérapie équine afin de travailler un maximum dans le bien-être équin. 

Durant mon expérience auprès de l’association et d’Ophélie, j’ai pu reprendre les bases de la comptabilité de l’asso et les documents allant avec et donc j’aimerai pouvoir continuer dans ma lancée. Cela me permet aussi de continuer à avoir des liens avec l’asso et Ophélie qui m’ont permise d’avancer et de me retrouver dans le monde professionnel.